L’index du tournant énergétique

Le tournant énergétique est un processus dynamique, qui a débuté depuis longtemps. Son index évalue s’il est en bonne voie pour sept thèmes essentiels: plus la valeur indiquée en pour cent est importante, meilleurs sont les résultats. Ces pourcentages sont calculés en comparant de la valeur effective de l’année en cours avec la valeur théorique nécessaire à la réussite du tournant énergétique. Où devrait-on aujourd’hui se trouver en matière de développement des énergies renouvelables afin d’atteindre les objectifs du tournant énergétique en 2020? Nous sommes sur la bonne voie lorsqu’un thème a atteint 100% de la valeur de référence et que le segment de cercle supérieur est complètement vert. L’index repose sur des chiffres publics. Il est actualisé chaque année par l’Alliance-Environnement, en collaboration avec la société d’ingénieurs conseils indépendante Ernst Basler + Partner.
 
 

Protection du climat

Qu’en est-il des émissions de CO2 suisses dans les principaux secteurs du tournant énergétique?

Indicateurs

Emissions de la production d’électricité94 %

Indicateurs

Emissions de l’utilisation de l’énergie80 %

Indicateurs

Emissions pour la consommation50 %

Emissions de la production d’électricité

La production d’électricité de la Suisse ménage relativement le climat. Le pays est ici presque en bonne voie pour le tournant énergétique. Pour que cela reste ainsi, il faut éviter que de grandes centrales à gaz nuisibles pour le climat soient construites ou même subventionnées.

Valeur réelle 2011:

0.272 mio. t CO2

Valeur de consigne 2011:

0.267 mio. t CO2

94%

Emissions de l’utilisation de l’énergie

Ces dernières années, les émissions de la consommation globale d’énergie n’ont que faiblement baissé. Les objectifs de l’ancienne loi sur le CO2 n’ont pas été atteints. Afin de réaliser les objectifs climatiques de la loi actuelle sur le CO2, trafic et bâtiments doivent devenir nettement plus compatibles avec le climat. Quant à la loi, elle doit aussi être strictement appliquée.

Valeur réelle 2012:

36.55 mio. t CO2

Valeur de consigne 2012:

36.38 mio. t CO2

80%

Emissions pour la consommation

Toujours plus de produits consommés ici sont fabriqués à l’étranger, où ils occasionnent d’importantes émissions de CO2. Pour que le tournant énergétique réussisse réellement, nous devons réduire, en Suisse et à l’étranger, les émissions de CO2 générées par notre consommation (et ne pas nous contenter de déplacer la production nuisant au climat à l'étranger).

Valeur réelle 2011:

109.20 mio. t CO2eq

Valeur de consigne 2011:

76.39 mio. t CO2eq

50%

 
 

Sortie du nucléaire

Qu’en est-il de la sortie progressive du nucléaire en Suisse et des risques liés à l’énergie atomique?

Indicateurs

Centrales nucléaires en activité0 %

Centrales nucléaires en activité

Pour des raisons de sécurité, les centrales nucléaires devraient être arrêtées après 40 années d’exploitation au plus tard. Selon ce principe, seules les centrales de Gösgen et de Leibstadt auraient dû être encore en activité en 2012. Pour un véritable tournant énergétique, les trois plus anciennes centrales nucléaires de Mühleberg et de Beznau I et II doivent être immédiatement démantelées. Un plan est nécessaire pour sortir du nucléaire.

Valeur réelle 2012:

5 Centrales nucléaires

Valeur de consigne 2012:

2 Centrales nucléaires

0%

 
 

Biodiversité

Qu’en est-il des principaux indicateurs permettant de mesurer la biodiversité en Suisse et qui sont influencés par le tournant énergétique?

Indicateurs

Bois mort en forêt12 %

Bois mort en forêt

La survie de 5000 espèces dépend de la présence en quantité suffisante de bois mort dans nos forêts. Aujourd’hui déjà, au début du tournant énergétique, le bois mort présent dans la plupart des forêts suisses ne suffit pas à assurer la préservation de la diversité des espèces. L’utilisation du bois doit donc être plus efficace et ménager davantage la nature.

Valeur réelle 2006:

48 Points de notation

Valeur de consigne 2006:

388 Points de notation

12%

 
 

Éfficacité énergétique

Qu’en est-il de l’efficacité énergétique en Suisse dans les principaux secteurs du tournant énergétique?

Indicateurs

Intensité énergétique de l’économie65 %

Indicateurs

Consommation d’électricité des ménages0 %

Indicateurs

Efficacité du trafic individuel0 %

Indicateurs

Efficacité des bâtiments0 %

Intensité énergétique de l’économie

Depuis des années, l’économie suisse consomme continuellement moins d’énergie pour générer un franc de performance économique. Malgré cette amélioration, l’énergie bon marché est encore trop gaspillée. Une taxe d’incitation sur l’énergie permettrait de récompenser les entreprises l'utilisant de manière judicieuse et d’apprendre aux autres à adopter un comportement efficace.

Valeur réelle 2012:

0.510 kWh/CHF

Valeur de consigne 2012:

0.508 kWh/CHF

65%

Consommation d’électricité des ménages

La consommation d’électricité des ménages privés est restée pratiquement constante depuis 2005 par individu. Cela ne suffit pas pour le tournant énergétique. Un objectif d’efficacité énergétique ancré dans la Constitution donnerait à l’efficacité la priorité politique nécessaire. De meilleures conditions cadre freineraient fortement le gaspillage.

Valeur réelle 2011:

2330 kWh/personne

Valeur de consigne 2011:

2285 kWh/personne

0%

Efficacité du trafic individuel

La consommation d’énergie pour transporter une personne sur une distance de 1 km diminue légèrement mais constamment depuis l’an 2000. Elle est cependant toujours trop importante en raison de l’hégémonie du trafic automobile, très gourmand en énergie, mais aussi des voitures particulièrement inefficaces achetées par les Suisses. Le trafic motorisé doit diminuer et la part de véhicules écologiques doit augmenter.

Valeur réelle 2011:

0.401 kWh/pkm

Valeur de consigne 2011:

0.397 kWh/pkm

0%

Efficacité des bâtiments

Le besoin énergétique par individu dévolu au chauffage est nettement moins important qu’il y a encore dix ans. Il est toutefois encore bien trop élevé pour que le parc immobilier puisse être qualifié de respectueux du climat. Un relèvement de la taxe sur le CO2, davantage de moyens financiers alloués au programme des bâtiments et des exigences légales plus strictes  sont nécessaires pour parvenir à suivre la bonne voie.

Valeur réelle 2011:

6278 kWh/personne

Valeur de consigne 2011:

6214 kWh/personne

0%

 
 

Énergies renouvelables

Qu’en est-il de la part des énergies renouvelables dans les principaux secteurs du tournant énergétique en Suisse?

Indicateurs

Part de l’électricité renouvelable36 %

Indicateurs

Part des énergies renouvelables18 %

Part de l’électricité renouvelable

La Suisse fait des progrès dans le développement de l’énergie photovoltaïque. Elle est cependant encore loin d’une production de courant entièrement renouvelable d’ici 2035 («100PRO»). Lorsque le plafond de la rétribution à prix coûtant du courant injecté sera supprimé et que les projets sans caractère écologique cesseront de bloquer la liste d’attente, cet objectif du tournant énergétique sera à portée de main..

Valeur réelle 2012:

57.7 %

Valeur de consigne 2012:

59.4 %

36%

Part des énergies renouvelables

Un kilowattheure (kWh) consommé en Suisse sur cinq provient désormais d’énergies renouvelables. En 2020, il pourrait déjà passer à un sur quatre. Les choses avancent toutefois bien trop lentement pour atteindre cet objectif. Les énergies renouvelables doivent donc aussi remplacer davantage les énergies fossiles dans le domaine du trafic et des bâtiments. Quant à la consommation globale d’énergie, elle doit baisser.

Valeur réelle 2012:

21.0 %

Valeur de consigne 2012:

22.1 %

18%

 
 

Aspects économiques et sociaux

Qu’en est-il des principaux indicateurs économiques et sociaux mesurables en Suisse et qui sont influencés par le tournant énergétique?

Indicateurs

Dépenses de l’économie pour l’énergie100 %

Indicateurs

Dépenses des ménages pour l’énergie100 %

Indicateurs

Dépenses pour les importations d’énergie0 %

Dépenses de l’économie pour l’énergie

La Suisse dépense 5,5% de son PIB pour l'énergie. Stable depuis des années, cette valeur est très faible en comparaison internationale. Le parc de centrales nucléaires vieillissant et les transformations à apporter au réseau, de toute manière nécessaires, exigent des investissements qui ne menacent pas l’économie publique. 

Valeur réelle 2012:

5.3 %

Valeur de consigne 2012:

8.0 %

100%

Dépenses des ménages pour l’énergie

Les Suisses ne dépensent même pas un pourcent de leur revenu pour l’électricité. Cette valeur est extrêmement basse en comparaison internationale. Même si les prix de l’électricité augmentent pour les ménages, ils restent abordables pour la population suisse, surtout si l’on considère le potentiel d’économies d’énergie important dans les foyers.

Valeur réelle 2012:

0.86 %

Valeur de consigne 2012:

1.04 %

100%

Dépenses pour les importations d’énergie

Près de 2% de la création de valeur suisse part à l’étranger pour les importations d’énergie. Cette valeur n’avait plus été aussi élevée depuis 2008. Un tournant énergétique réussi permettrait de la faire baisser fortement: si la Suisse mise sur les économies d'énergie et les sources d'énergie renouvelables indigènes, elle devra verser nettement moins d’argent aux pays producteurs de pétrole et de gaz.

Valeur réelle 2012:

1.82 %

Valeur de consigne 2012:

1.50 %

0%

 
 

Sécurité d’approvisionnement

Qu’en est-il de la sécurité de l’approvisionnement énergétique de la Suisse dans les principaux secteurs du tournant énergétique?

Indicateurs

Pannes de courant98 %

Indicateurs

Puissance assurée100 %

Indicateurs

Degré d’auto-approvisionnement54 %

Pannes de courant

34 minutes sans électricité et 525 566 minutes sans problèmes. C’est l’image que donne l’approvisionnement électrique en moyenne suisse pour l’année 2012. La Suisse est ainsi en tête du classement international. Le passage de l’énergie nucléaire à des sources d’approvisionnement telles que le soleil, la biomasse et le vent ne doit rien changer à cette situation.

Valeur réelle 2012:

34 minutes

Valeur de consigne 2012:

27 minutes

98%

Puissance assurée

Même lorsque la demande est la plus forte, le parc de centrales suisses doit offrir encore suffisamment de réserves. En 2012, cela n'était pas un problème. Une marge de sécurité de 10% est recommandée. Celle de la Suisse était quatre fois supérieure. Une valeur remarquable, que le tournant énergétique ne met pas en danger.

Valeur réelle 2012:

4329 MW

Valeur de consigne 2012:

1149 MW

100%

Degré d’auto-approvisionnement

La sécurité de l’approvisionnement signifie se fournir uniquement auprès de sources fiables pour couvrir ses besoins énergétiques. On est en droit de se demander si les puits de pétrole du Proche-Orient ou les champs de gaz d’Azerbaïdjan en font partie. Depuis des années, la Suisse n’est pas en mesure de couvrir elle-même plus d’un cinquième de ses besoins énergétiques. Le tournant énergétique permet d’améliorer nettement cette valeur.

Valeur réelle 2012:

22.9 %

Valeur de consigne 2012:

23.6 %

54%